Dunedin, l’Édimbourg de Nouvelle-Zélande ; Que voir ? Quoi faire ? Où manger ?

Tu es en Nouvelle-Zélande ou tu comptes y venir ? Laisse-moi te montrer tous les coins que j’ai découverts pendant mon trip sur la côte est, de Moeraki jusqu’à Nuggets Point. De la plage, des otaries, des gros rochets et du street art.
C’est parti, l’heure du road-trip a sonné ! En route pour la région de Dunedin !

Moeraki, faune sauvage au Nord de Dunedin

Avant d’arriver à Dunedin, nous avons fait un premier arrêt à la pointe de Moeraki. Seulement à 1 h de route de la ville du street art en Nouvelle-Zélande. Nous avons dormi au freecamp face à la mer de Katiki beach, et le lendemain matin nous sommes aller voir les otaries se prélasser au soleil au Katiki Point Lighthouse.

1. La réserve sauvage de Katiki Point

C’est une petite réserve où tu peux aussi voir des manchots « yelloweye ». N’étant pas là juste après le levé du soleil, nous n’avons vu que les otaries. Mais quel spectacle ! Nous sommes même passé.e.s entre ils/elles qui dormaient paisiblement.

Otarie endormie Kakiti point Nouvelle-Zélande

Attention ! Ce sont des animaux sauvages. Pas des chatons. Donc comme il est indiqué partout sur les panneaux de la East Coast, il faut laisser environs 10 mètres entre elleux et nous. Ici, c’est à peu près ce qu’il y avait comme distance, mais nous avons vu des gens s’approcher plus. Si tu vas trop près et que l’otarie ne veut pas, tu vas vite comprendre qu’il te faut reculer.

2. L’étonnante Moeraki Boulders beach

S’il y a un endroit qui m’a laissé quelque peu perplexe, c’est celui-ci. Des boules de roches. Plus grosses qu’un.e humain.e. Parfaitement (ou presque on ne va pas chipoter) rondes ! Je te laisse en juger par toi-même avec ces photos :

Meeriwild Moeraki boulders Nouvelle-Zélande

En marchant un peu plus loin sur la plage nous en avons même vu une à moitié sortie de la terre. Je suppose que plusieurs personnes ont creusé pour arriver à ce résultat-là.

Moeraki boulders plage de pierres Nouvelle-Zélande

Saches par ailleurs qu’une personne qui abime ces roches encourt une amende de plusieurs centaines de $ et peut même faire jusqu’à de la prison.

3. La réserve sauvage de Shag Point

Toujours dans la même journée, nous sommes allé.e.s voir un autre spot où les otaries de Nouvelle-Zélande aiment buller pendant la journée, Shag Point. C’est la première fois que nous en voyons en si grand nombre.

À savoir, si jamais tu t’approches trop près de l’un.e d’entre elleux, il/elle va te faire comprendre que c’est trop en soufflant. Fort !
Et je te promets que si tu tu n’y attends pas, tu sursautes un bon coup ! Parce que pour moi un rochet, ça ne souffle pas. Durant notre trip ça nous est arrivé plus d’une fois de ne rien voir d’autre que des cailloux (plutôt gros, rien d’anormal dans le coin), qui en fait était des otaries !

Flâneries entre plages et caves

1. La cave naturelle de Waitati

Le deuxième jour après avoir dormi au freecamp de Warrington Domain, nous avons décidé de profiter du superbe soleil en allant voir une jolie plage sans personne et sa cave naturelle.

Natural cave Waitati marée basse Nouvelle-Zélande
Rocks et mer montante cave naturelle Waitati Nouvelle-Zélande

Attention toute fois de ne pas te laisser surprendre par les marées !

Sur la plage de la cave naturelle Waitati Nouvelle-Zélande

Ce jour-là elle remontait à partir de 13 h et dès midi, nous avons vu la différence surtout au niveau de la grotte.

Quoi de plus agréable de chiller sur une plage vide avec un si beau temps ? (Surtout après 2 jours de grisaille et pluie fine !)

2. L’infinie (ou presque) Purakaunui long beach

Cette plage est un super spot pour les amateurices de grimpe. Il y a des murs praticables absolument partout. D’ailleurs le jour où nous y étions nous avons croisé des enfants et leurs moniteurices. J’aurais adoré à 10 ans avoir des sorties escalade en falaises face à la mer ! Pas toi ?

Escalade Purakaunui long beach Nouvelle-Zélande

Il n’y a pas seulement des murs d’escalades, tu trouveras au bout de la plage, des caves. Eh oui ! Encore des caves. C’est très fréquent d’en voir dans la région avec la mer qui se jette sur la côte.

3. Aramoana Beach, la plage au mille et uns coquillages

Dernière plage de la journée, celle d’Aramoana, qui se fini sur la réserve de Heyward Point. Cette plage est remplie de coquillages. Il y en a absolument partout !
Difficile à certains endroits de ne pas les écraser.

Au bout de la plage les rochets sont les transats des otaries. Et comme sur les autres plages citées, il est possible aux bonnes heures de voir des manchots.

Dunedin, la plus écossaise des villes néo-zélandaise

1. Quand la pluie s’invite sur la côte est

Troisième jour de notre road-trip, nous découvrons enfin Dunedin. Première étape, une bonne douche bien chaude au magasin Watercooled Sports ($4 chacun.e, illimitée). Après plusieurs jours sans douche, ça nous a fait un bien fou. (Eh oui ! C’est la réalité des trips en van. Si tu n’as pas de douche dans ton habitation sur roues, tu t’en passes certains jours.)

Ensuite direction le centre à pied, nous nous sommes garé près de la gare sur les quais. C’est gratuit et sans limite de temps. À deux pas de la place octogonale, nous prenons notre petit déjeuner dans un café-restaurant, The Coner Store Café :

Breakfast The Corner Store Café

Un vrai délice ! Deux toasts, deux œufs, une moitié d’avocat, des patates avec poireaux et oignons, du pesto, du houmous, des champignons portobello, des épinards et des graines dorées. Une assiette bien remplie pour $22, plus un thé pour moi et un café pour Antoine.

Bon à savoir, il y a plusieurs choix possibles pour les végéta*iens, ainsi que du gluten free.

En bref, un super moyen de recharger nos batteries avant d’aller faire un tour dans la Dunedin Public Art Gallery et marcher dans le centre-ville.

2. Dunedin Street Art Trail, à trottinettes

Matin du quatrième jour, on décide de se faire plaisir en prenant à nouveau un brunch, au Potpourri vegeterian cafe cette fois-ci. Bon, je vais le dire franchement, on est déçu.e. Ce n’est pas foufou. On paye aussi plus de $20 chaque assiette, sauf que l’on aurait pu les faire nous même. C’est bon, mais sans plus et surtout rien de vraiment cuisiné …

Vegan breakfast Potpourri vegeterian cafe

On se contente de ça, et on part faire la visite des graffitis en trottinette. (Parce que oui ! Nous avons chacun.e une trottinette. Respectivement achetée dans les Wastebusters de Wanaka ($15) et d’Alexandra ($5).)
Moyen plus simple de visiter une ville, et de faire du sport (bon sans trop trop forcer non plus, quoi que !).

Pour que ce soit plus simple et que nous évitions les aller-retours, Antoine nous guidait avec la carte du Street art Trail mise à disposition par la ville en pdf. La carte en main, les trottinettes aux pieds, on était parti.e pour 2 h de découverte !

Aigle street art trail Dunedin

On aurait pu mettre moins de 2 h, seulement depuis mon arrivée en Nouvelle-Zélande je suis une accro aux Op shop ! Dunedin étant une ville avec des magasins de secondes mains à tous les coins de rues, on s’est forcément arrêté.e plus que juste pour voir les graff.

Les deux premières nuits, nous nous sommes garé.e.s sur le parking face à Ocean beach, pas très loin du golf. Pour les deux suivantes, nous avons préféré un coin moins passant. À deux pas, juste au-dessus de l’air de jeux pour enfants. Parfait spot avec des wc publiques qui ouvrent à 8 h du matin et ferment à 18 h.

Il faut savoir que la municipalité permet aux personnes ayant un van certifié self-contained (uniquement !) de dormir pratiquement où l’on veut. Les zones autorisées ou interdites sont répertoriées sur cette carte en pdf, elle aussi, mise à disposition par Dunedin City Council :

Zone autorisées et interdites pour dormir à Dunedin avec son van self-contained uniquement

Pour en savoir plus sur les réglementations du camping gratuit dans la ville de Dunedin, clique ici.

3. Le Jardin Botanique de Dunedin

Nous avons poussé jusqu’au jardin botanique ce soir-là, seulement nous y sommes arrivé.e.s à 17h30. Ce qui était trop tard pour voir la serre. Or qui dit jardin botanique, pour moi, dit serre. (Celleux qui me suivent depuis un certain temps sur Instagram connaissent mon amour pour les plantes intérieures. Qui me manque cruellement depuis notre départ d’ailleurs.)

On est donc remonté sur nos fidèles destrières, et on est reparti.e direction le van. On a décidé de revenir le lendemain pour en profiter plus longuement en suivant les différents trails proposés. Il est possible de récupérer la carte directement au jardin (c’est que nous avons d’ailleurs fait).

Il a été commencé il y a 158 ans, ce qui en fait l’un des premiers jardins créés en Nouvelle-Zélande.

Jardin botanique Dunedin

4. Baldwin Street ou la rue la plus pentue du monde

Avant d’aller se promener et piqueniquer parmi les plantes, nous sommes passé.e en fin de matinée du cinquième jour de ce road-trip, à Baldwin street. Elle est connue comme étant la plus raide au monde. Eh ben crois-moi, elle ne rigole pas cette pente-là ! On a laissé le van en bas sur la route encore plate, car il nous aurait été impossible de la gravir même en y laissant le moteur !!

Meeriwild Baldwin street Dunedin Nouvelle-Zélande

Ce n’était pas un indispensable à faire, mais ça nous a bien fait rigoler. Et puis Antoine voulait la descendre en trottinette. Oui oui, tu as bien lu ! Il l’a fait. Alors pas en roulant à fond, plutôt le pied collé au frein sur la plus longue partie. Puis quand même, en roulant au max sur la fin. J’ai cru qu’il allait percuter une voiture garée en contrebas … Heureusement cela n’a pas été le cas. Il contrôle parfaitement son bolide. 😁

5. Toitū Otago Settlers Museum, le musée des origines de Dunedin

Il retrace toute l’histoire de la ville. On y voit notamment les différentes vagues de colonisations et d’immigrations.
Il y a des reconstructions tailles réelles de huttes, d’une maison, des véhicules de tous les âges, des vêtements et armes d’époques. Et même la reconstruction d’une cale de navire de migrants, avec vidéos interactives.

Toitū Otago Settlers Museum picture front outside

Photo provenant du site du Toitū Otago Settlers Museum

S’il y a bien un endroit que je te conseille de voir c’est ce musée ! Toute la construction de la région y est expliquée, c’est interactif, ludique et super intéressant.

Tu es ici en famille ? Tu cherches quoi faire un jour de pluie à Dunedin ? Ou simplement en apprendre plus sur cette ville et la Nouvelle-Zélande ? Alors ce musée est fait pour toi !

Je n’ai pas de photos à te partager, car il est interdit d’en prendre dans ce lieu. Si tu y vas après avoir lu cet article, je te demande personnellement de respecter cela. Il est très important de ne pas photographier les lieux ou objets dans la culture Māori. Je t’en remercie.

6. Dunedin Railway Station

Gare de Dunedin Nouvelle-Zélande

Avant de repartir de cette charmante ville qu’est Dunedin, nous avons fait un saut à sa superbe gare. Remarquable avec son architecture inspirée de l’époque victorienne, il est possible en prenant le train ici de visiter toute la région. Car c’est le point de départ du Taieri Gorge Railway. Bon, le coût n’est pas moindre. Mais si vous aimez les balades au gré des rails, alors c’est une option à envisager !

Tunnel beach, la plage pour prendre de la hauteur

Nous voilà à la sortie de Dunedin, et pas encore tout à fait dans la région des Catlins. Qui dit sorti de la ville, dit retour aux paysages sauvages, plages et vues impressionnantes.
Sixième jour de ce road-trip, nous arrivons à la plage de Tunnel beach sans trop savoir à quoi s’attendre.

Et puis … Je te laisse juger de la beauté de l’endroit en images.

Maroudeur Tunnel beach Nouvelle-Zélande
Meeriwild plage et mouettes Tunnel beach Nouvelle-Zélande
Meeriwild sur falaise Tunnel beach Nouvelle-Zélande

Un moment perdu dans le temps pour nous.

Il y avait un peu de monde ce jour-là, mais l’endroit est tellement vaste et pleins de recoins qu’on a quand même eu l’impression d’être seul.e.s.

Direction les Catlins avec la route costale

Ce road-trip de Dunedin et ses alentours continue vers les Catlins. Mais je vais arrêter ici mon récit. Je te garde la suite pour un nouvel article (consacré uniquement à cette région si particulière que sont les Catlins) et te dis à très vite !

N’hésite pas à me dire en commentaire si tu es déjà passé par ces endroits. Ce que tu en as pensé, ou si tu en recommandes d’autres !

Est-ce que ça t’intéresserait que je fasse une vidéo de ce road-trip dans la région de Dunedin ? (J’avais la GoPro souvent dans la main 😏)
J’ai hâte de te lire !

Dunedin, L'Édimbourg De Nouvelle-Zélande ; Que Voir Quoi Faire Où Manger

Envie de planifier d’autres road-trip en Nouvelle-Zélande ?

Retrouves ici toutes les choses à faire ou voir à Twizel, à deux pas du Mount Cook / Aoraki

Dans la région de Wanaka se trouve la Roys Peak track, l’une des plus populaire de NZ

Tu souhaites toi aussi faire un PVT en Nouvelle-Zélande ? Je te raconte ici mon projet et mon départ !

8 comments

  1. Hello Marie,

    C’est vraiment trop passionnant comme article !
    J’ai tellement l’impression d’y être avec vous <3
    Heureuse de pouvoir suivre de nouveau votre périple.
    Les photos sont incroyables et quels paysages !!
    Mention spéciale pour les otaries bien évidemment (et ta photo sur la route) 😀

    1. Coucou Justine !
      J’étais sûre que les otaries te plairaient, ah ah !
      De nouveaux trips vont bientôt arriver. Merci pour tes mots doux à chacun de tes passages 🥰

  2. Wouah c’est vraiment jolie toute cette nature !! Ça donne envie d’y passer des vacances ! Merci pour la découverte. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close

Meeri Wild

Blog voyage alternatif et engagé

Meeri wild © Copyright 2019
Close