Ah les vacances au ski ! Tout un programme ! Il y a encore peu, lorsque je pensais montagnes, neige, vacances, je pensais principalement ski. Seulement, ces derniers mois la randonnée a pris de plus en plus de place dans ma vie. Pour une fois j’ai décidé de profiter aussi de ce que la Nature nous offre gratuitement. Nan parce qu’il faut bien avouer que le ski n’est pas ce qu’il y a de moins onéreux pour s’oxygéner. Sans même parler de l’aspect écologique … J’y reviendrai peut-être plus tard. Donc revenons en à cette première randonnée en raquettes !

Après être parti dans les Pyrénées il y a deux ans, nous avons choisi de partir dans les Alpes cette année. N’étant pas des grands fans du bruit, et partant en amoureux nous avons choisi la Station 1600m de Puy Saint Vincent. J’ai réussi à nous trouver un sympathique Airbnb avec accès direct sur les pistes ! Avant de partir, nous nous sommes préparé deux / trois rando à faire sur place grâce à Visorando . Une fois sur place nous avons appris que ce que nous projetions de faire n’était accessible qu’en été ou avec 1h de rallonge aller et retour. Une rapide récupération du plan de la station à l’Office du Tourisme, nous a permis d’organiser cette randonnée.


La veille de notre randonnée en raquettes

Première étape l'essayage du matériel loué

Nous voilà au shop de location de ski pour récupérer raquettes et bâtons. Nous avons enfiler notre équipement pour faire un petit test avant le lendemain. Qui c’est avéré très utile, puisque grâce à cela Laurent s’est aperçu qu’il devait changer de chaussures. Ce sera mon premier conseil :
– Testez toujours votre matériel avant une longue distance. Surtout si c’est du matériel de location, ou du neuf que vous n’avez pas encore pu essayer.

Voici mon deuxième conseil, à moins de pratiquer fréquemment :
– Préférez la location à l’achat !
Ça prend moins de place chez vous, ça vous coûte moins cher et vous faite travailler des commerces.

Jour J

Sur le chemin en pleine montagne, dans la neige

Il est 10h30, c’est l’heure. On enfile nos raquettes par dessus nos chaussures, les gants et bonnets sont déjà visés sur nos têtes et nos mains. Le plan dans la poche, chacun son sac à dos avec ; gourde, repas du midi, batteries externes (le froid décharge vite les téléphones), torche et frontale en cas de retour imprévu dans la nuit.

Pour accéder au chemin spécifique aux piétons/raquettes, on doit d’abord remonter la piste de ski devant la résidence. Et bien je peux vous dire que juste ça, ça nous met déjà en jambes ! Vous avez déjà essayer de remonter une piste de ski à pied ? Pour récupérer votre ski perdu plus haut dans votre chute par exemple ? Voilà, vous voyez un peu mieux tout de suite !

Il nous faudra 10 – 15 min pour rejoindre le chalet Nordique qui est le vrai départ de notre randonnée en raquettes. C’est à partir de là que les choses sérieuses commencent. Un rapide check-up sur la carte et nous voilà parti pour au moins 2h30 de grimpette.

Premier arrêt au Gîte de Tournoux

premier arrêt au gîte de Tournoux face à la montagne

Fermé ce jour là, paisible sous la neige, l’endroit est désert. C’est un vrai régal pour des amoureux du calme comme nous. Un bonheur de n’entendre que le bruit de nos raquettes sur la neige glacée du matin. Nous croisons des marcheurs qui vont en direction du Lac des Hermes, plus loin vers les pistes.

Nous prenons le temps de contempler la montagne, si grande devant nous. Une dame en ski de fond me permet de faire une série de photos, où la montagne est plus majestueuse encore.

Nous avons la chance d’avoir un temps très clair, et sans vent. Le choix des vêtements a été simple ce matin là. Au fur et à mesure de notre marche, la chaleur nous oblige a ouvrir notre dernière couche. C’est un réel plaisir de découvrir espace à demi sauvage dans de telles conditions.

en pleine montagne, dans la neige
 gîte de Tournoux face à la montagne
arrêt au gîte de Tournoux face à la montagne
La montagne majesteuse surplombe la skieuse de fond

Col de la Pousterle

Jusque là nous marchons sur une piste bleue. Elle nous mène d’abord au Belvédère du Fournel, côté de la montagne où le soleil est bien présent. Nous croiserons simplement un groupe accompagné d’un guide. Ici la neige a déjà bien fondue. Lorsque nous faisons notre randonnée en raquettes, cela fait un mois que la neige n’est pas tombée à Puy Saint Vincent.

Après avoir profité de la vue, nous repartons vers le Belvédère du Pelvoux. Chacun assis sur un tronc coupé (la table de pic-nique était prise) avec une vue sur la vallée en contre bas, nous avons englouti notre repas au soleil. Les sandwichs avaient été préparé le matin par nos soins. Et ils ont été bien accueilli car je dois dire que nous avions très faim après ce début d’ascension. Une fois nos sacs remis sur nos épaules, nous avons repris notre marche.

mon chéri monte en tête
 les pentes sont parfois très raides
Sur le chemin de notre randonnée en raquettes en pleine montagne, dans la neige, les pentes sont parfois très raides

Ça monte encore et encore

La piste à ce niveau là n’est plus bleue mais rouge. Heureusement, j’ai mon lièvre devant pour me donner une cadence régulière. J’ai beau être sportive la pente est rude ! Le dénivelé est parfois moins raide, mais ce sont les moments où nous sommes en pleine poudreuse. Aussi haut, la neige tiens, bien même. Il faut parfois chercher où sont les perches rouges qui délimitent le balisage, toutes ne sont pas facilement repérable.

Sur une partie du chemin, un couple a essayer de nous suivre. Ils rebrousseront chemin devant le pourcentage de la pente beaucoup trop fort. J’ai cru partir en arrière un bon nombre de fois … Parce que nous avions loupé la délimitation 5 mètres plus loin … Elle faisait un long lacet pour nous éviter justement une telle pente à franchir d’un coup !

Ça nous arrive en permanence en randonnée de prendre un chemin plus compliqué que celui prévu à la base … Mais là vraiment nous avons fait fort ! Je vous dis pas ma tête à l’arrivée en haut de cette côte, en voyant la piste plus simple à quelques mètres ..! Bon ce qui est fait n’est plus à faire comme on dit. Nous avançons encore 30 bonnes minutes avant d’arriver enfin au sommet !

Et quel sommet !

Au sommet du belvedère des Têtes, nous sommes à la moitié de notre randonnée en raquettes
Vers l’Argentière

Et là, la fierté ! De l’avoir fait, de se dire qu’on a fait cette première randonnée en raquettes. Et qu’elle n’est vraiment été pas simple. D’avoir réussi à monter à 2044m d’altitude en partant de 1600m. De moi, parce que mes genoux ont tenu le coup et c’est jamais gagné d’avance. De mon Viking, parce qu’il l’a fait et qu’en plus il a réussi à me pousser pendant toute la montée. Je vous le dis ça donne des ailes !

meeriwild randonnée raquette neige montagne sommet
Vers Briançon
Au sommet du belvedère des Têtes, nous sommes à la moitié de notre randonnée en raquettes

On a pris le temps de souffler, de profiter de la superbe vue en 360° qui s’offrait à nous. Mais aussi de boire un peu d’eau, de manger notre barre (d’ailleurs je ne prend plus que celle là ! Bio et vegan), et de faire quelques photos. Ensuite on a commencé notre descente, environs 2h30 de montée pour 2h de redescente.

Il ne nous fallait pas trop tarder car les pistes n’étaient plus accessibles dès 17h. Hors pour retourner à la résidence il nous fallait obligatoirement passer par les pistes. Et nous n’avions aucune envie de croiser une dameuse dans la pénombre !


Donc après quelques minutes au sommet, nous voilà déjà en train de faire le chemin retour. Nous sommes parti le matin a 10h30, et sommes revenu pile à 17h. Ce fût une grosse et longue journée. Mais je me suis rarement sentie aussi bien le soir.

La sensation d’être seul avec la Nature et de faire qu’un avec elle est grisant. Je l’apprécie lors de nos randonnées autour de chez nous, c’était décuplé entouré de neige.

Clap de fin de cette randonnée en raquette

Voilà c’est déjà la fin ! J’espère que vous aurez aimé ce premier récit, qu’il vous aura donné envie de chausser les raquettes et de partir en pleine Nature. N’hésitez pas à me faire vos retours en commentaires. A me dire si vous avez déjà fait cette randonnée, que vous comptez la faire ou même la prochaine randonnée que vous avez prévu. Je vous dis à très vite pour mon prochain article !

Si vous souhaitez vous aussi louer un Airbnb pour vos vacances ou week-end, je vous laisse mon code de parrainage juste ici ! Il est utilisable pour votre première réservation et vous donnes droit à  » 25€ de réduction sur une réservation de logement d’un montant de 65€ ou plus et de 9€ de réduction sur une expérience de 43€ ou plus.  » Je vous ai fais une page avec tout les codes promos que j’ai.

Au sommet du belvedère des Têtes, nous sommes à la moitié de notre randonnée en raquettes

Envie de garder cette idée de randonnée ? Épingles l’article sur Pinterest 😉

Randonnée en raquettes dans les Alpes